Bilan thermique avant l’installation de la clim : guide complet

Faire un bilan thermique de votre logement vous permet de repérer les points faibles de l'isolation et de calculer les déperditions thermiques.

Une étude thermique vous dira quels travaux de rénovation envisager pour rendre votre isolation plus performante, et votre climatisation moins énergivore.

Explications.

étude thermique climatisation (1)

Qu’est-ce qu’un bilan thermique ?

Les constructions anciennes ont souvent des fenêtres, une isolation ou un système de chauffage non performants et énergivores.

Ce qui entraîne une grosse consommation d’énergies et parfois dans certains cas extrêmes une précarité de confort. En été, il fait chaud à l’intérieur et en hiver le chauffage « fuit » vers l’extérieur.

Le bilan thermique est une analyse de la performance énergétique de l’habitat. Son objectif principal est de repérer et identifier les déperditions techniques et de suggérer des solutions. 

bilan thermique de maison

On estime qu’un bilan thermique peut réduite votre facture de 15 à 40 % après travaux.

Pourquoi faire un bilan thermique ?

Les particuliers qui optent pour la réalisation d’un bilan thermique sont généralement dans la démarche de réaliser des travaux de rénovation, pour améliorer les performances énergétiques de leur maison : isolation, menuiseries, toiture, chauffage ou climatisation.

Orienter les travaux en fonction du bilan thermique permet de ne pas rénover « à l’aveugle ».

Par exemple cela évite de refaire intégralement l’isolation quand la déperdition thermique vient essentiellement des fenêtres…

Avant d’installer un système de chauffage ou de climatisation, un bilan climatisation est vivement conseillé.

La déperdition énergétique des logements anciens et la surconsommation d’énergies non renouvelables qu’elle entraîne dans les logements sont des causes majeures de la crise climatique.

Bilan thermique ou bilan énergétique ?

On distingue 2 types de bilans thermiques :

Le DPE est un examen minutieux et réglementaire de l’enveloppe extérieure et intérieure du bâtiment, des déperditions thermiques et d’énergie et de l’émission de gaz à effet de serre.

Il s’agit d’une démarche obligatoire en vue de la classification énergétique (de A à G) d’un bien immobilier, dans le cadre d’une vente par exemple. Aucune proposition ou suggestion de travaux n’est faite sur ce document. Cette analyse est payante.

Le BT est réalisé par un thermicien qui analyse et calcule les déperditions thermiques (ponts thermiques) et suggère des améliorations de confort et de consommation énergétique de l’habitat.

Le thermicien en charge du bilan thermique va utiliser plusieurs outils, comme des caméras thermiques, des logiciels de calcul…

À l’issue de son diagnostic, il ou elle va vous proposer des solutions d’amélioration. Il s’agit bien souvent d’un diagnostic gratuit, assorti d’une proposition commerciale.

 Libre à vous de l’accepter ou non, le BT restera dans tous les cas gratuit.

Le bilan thermique (bien que plus détaillé) ne peut pas légalement se substituer au Diagnostic de Performance Énergétique.

Classification thermique des bâtiments  : à quoi correspondent les classes ?

bilan thermique

Classe

Consommation d’énergie primaire (en kWh EP/m² an)

Performance thermique

A

≤ 50

Logements les plus performants.
Uniquement accessible pour la construction neuve RT 2012, maison passive, label BEPOS.

B

51 à 90

Logements basse consommation (label BBC inclus dans la RT2005 et préparant la RT 2012).
Isolation thermique renforcée, étanchéité à l’air et recours aux énergies renouvelables.

C

91 à 150

Standard des bâtiments RT 2005 chauffés au gaz.
Possibilité de complément d’isolation dans les combles, de pose d’une chaudière à condensation ou d’une pompe à chaleur.

D

151 à 230

Standard des bâtiments RT2005 chauffés à l’électricité.
Possibilité d’isolation des combles et fenêtres, de remplacement de chaudière, ou de pose d’une pompe à chaleur.

E

231 à 330

Logements datant d’avant 1979 et logements anciens chauffés à l’électricité.
Plusieurs travaux à effectuer et éligibilité à la plupart des aides de la rénovation énergétique.

F

331 à 450

Logements construits entre 1948 et 1979.
Importantes économies d’énergie à réaliser.

G

< 450

Logement généralement construit avant 1948.
Importants travaux à réaliser.

La moyenne nationale est de 250 kWh/m²/an, soit un classement de catégorie E...

Qu’est-ce que la thermographie ?

étude thermique climatisation (8)

La thermographie est la technique permettant d’obtenir l’image infrarouge d’un objet (caméra thermique). Le résultat obtenu est un thermogramme, indiquant en couleurs les zones de pertes de chaleur de l’habitation et les zones bien isolées. Le spectre de couleur va du bleu (froid) au rouge (chaud).

La thermographie permet une analyse rapide. Souvent on ne se contente pas de la thermographie dans une étude thermique : on procède à une infiltrométrie pour localiser l’origine des fuites.

On recourt également à la thermographie pour localiser les pannes sur un appareil (localisation de la surchauffe)…

À l’échelle du territoire, on utilise la thermographie aérienne.

La thermographie par satellite a également une série d’usages militaires et écologiques/météorologiques.

Qu’est-ce qu’un pont thermique ?

On appelle pont thermique un endroit dans l’enveloppe d’un bâtiment par lequel la barrière isolante est rompue. La plupart du temps il s’agit d’une discontinuité de l’isolant à travers la paroi ou une jonction entre le mur et le sol, le mur et la toiture…

On décèle aussi des ponts thermiques autour des portes et fenêtres, sur les seuils, via les gaines et conduits…

En moyenne, les ponts thermiques représentent 1/10e de la déperdition de chaleur dans la maison.

pont thermique

Les points analysés dans le bilan thermique

  • L’étanchéité de la toiture
  • L’orientation du logement
  •  L’implémentation des points de chauffage/de climatisation
  • La surface et l’état général du logement
  • La surface et les matériaux d’isolation des murs
  • La surface et les matériaux d’isolation du sol
  • La surface et les matériaux d’isolation du toit
  • La typologie des vitrages
  • Les divers systèmes : chauffage, climatisation, ventilation, production d’eau chaude sanitaire…
  • Les matériaux de construction
  • Les performances thermiques des menuiseries (portes, fenêtres, volets…)
  • Les types de sols et revêtement

À l’issue, le professionnel remet un rapport, une fiche bilan thermique de climatisation, avec des préconisations de travaux.

Vous saurez ainsi sur quel(s) point(s) focaliser vos travaux de rénovation et votre installation de climatisation ou de chauffage réversible.

Modèles de bilan thermique Excel/PDF

logiciel étude thermique

Quelques exemples de bilan thermique disponible sous format excel et PDF :

Comment calculer les déperditions et le bilan thermique d’un bâtiment ?

déperdition thermique

Les méthodes de calcul du bilan thermique obéissent à des règles thermophysiques complexes comme à des règles empiriques.

Le calcul de la consommation énergétique avec la méthode 3 CL de l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) permet de catégoriser le logement en fonction de sa consommation.

Le calcul au réel de la consommation énergétique d’un logement sur facture à partir de la consommation réelle des appareils électriques est plus pragmatique. Il se base sur la consommation réelle des 3 dernières années.

Le calcul des déperditions thermiques avec le principe des degrés jour unifiés consiste à déterminer la température extérieure minimum moyenne pour les périodes les plus froides de l’année et de faire le bilan du nombre de kWh qui s’échappent du bâtiment.

On peut également utiliser une méthode de calcul de ces déperditions qui consiste à affecter un coefficient de déperdition (Qa) exprimé en Watts/heure à chaque pièce.

La formule générale de calcul des déperditions se nomme le coefficient Ubât.

Le Ubât se calcule d’après une formule qui intègre de nombreux coefficients : déperditions par les parois opaques et vitrées, ponts thermiques, linéiques et ponctuels, coefficient de transmission thermique de la paroi déperditive, coefficient de transmission thermique linéique…

Une autre méthode de calcul des déperditions thermiques d’un bâtiment est le calcul de la déperdition thermique Coefficient G (coefficient de déperdition volumique globale de l’habitation, en Watt/m3 et par degré.)

C’est le type de bien qui détermine la méthode de calcul thermique. Plus le bien est récent (à partir des années 2000) plus on appliquera la méthode 3 CL. Un bien qui n’a pas été occupé depuis longtemps ne pourra pas être calculé au réel (pas de factures).

Vous conviendrez qu’aucun de ces calculs n’est simple. C’est pourquoi nous vous recommandons, avant d’entamer tout travaux ou installation, de faire réaliser gratuitement par un professionnel un bilan thermique pour climatisation réversible.

Logiciels gratuits de calcul de puissance de climatisation

XPair
Logiciel bilan thermique climatisation à utiliser comme outil simplifié pour un calcul rapide de la puissance de climatisation. Vous obtiendrez une approche, qu’un professionnel vous permettra de vérifier et d’affiner.

Climamaison
Logiciel simplifié pour faire soi-même son bilan thermique climatisation en ligne. Un outil d’évaluation et de simulation.

Les professionnels à contacter pour un bilan thermique

Pour faire réaliser votre bilan thermique, vous devrez contacter un thermicien, sachant qu’il ou elle n’est pas tenu de disposer d’une certification particulière.

Bien souvent, les installateurs de climatisation et de solutions de chauffage vous proposeront cette prestation dans le cadre d’une proposition commerciale.

Demandez de l'aide à un professionnel pour la pose de votre climatiseur

Calculer la puissance de climatisation dont vous avez besoin

étude thermique climatisation (6)

Pour déterminer la puissance de climatisation nécessaire dans votre logement, vous devrez utiliser le BTU (british thermal unit).

Formule de calcul puissance climatisation :
BTU d’une pièce = surface x hauteur de plafond x 100.

Si la pièce comporte des fenêtres, ajoutez 1000 BTU par fenêtre.
Divisiez les BTU par 3,415 pour avoir l’équivalent en Watts.


Tableau de conversion BTU/kW selon la surface en m²

Surface

BTU

kW

0 à 25 m²

6000 à 9000

1,75

25 à 50 m²

12 000 à 18 000

3,51 à 5,27

50 à 70 m²

24 000

7,02

70 m² et plus

30 000 et +

8,08 et +

Surdimensionnée ou sous-dimensionnée, votre climatisation fera grimper votre facture d’électricité (sur régime), s’encrassera (sous régime) se fatiguera plus rapidement et s’avérera moins efficace qu’une climatisation de puissance adaptée.

Prix d’un bilan thermique 

Le bilan thermique est une intervention préalable à la réalisation de travaux d’amélioration énergétique d’un logement.
Cette intervention est gratuite, sauf dans le cas d’une étude thermique préalable à une construction RT 2012. Comptez entre 200 et 1200 €.

Le prix d’un DPE se chiffre entre 100 et 150 €.

Pour une étude thermique complète (audit thermique) avec remise de rapport, comptez entre 300 et 500 €.

Vous pourrez dans certains cas obtenir une aide financière territoriale.
L’ADEME peut également participer à son financement dans le cas d’un bâtiment en copropriété.

Vous avez un projet de climatisation ?

Trouvez et comparez plusieurs professionnels gratuitement. Déjà plus de 2200 demandes réalisées.

Trouvez les meilleurs tarifs pour votre clim